What’s going on?

J’aimerai bien de militer sur le terrain, mais je ne peux pas. Depuis deux années et demie je suis accusé d’un crime horrible – d’un crime pour lequel il y a présomption de culpabilité, mais duquel je ne peux pas me défendre. Dans tous les milieux militants et associatifs, mes milieux, je suis considéré coupable – jusqu’à je n’arrive à prouver le contraire ? Je suis considéré coupable par des gens que je considérais mes amis et mes amies.

Je ne peux pas me déclarer innocent, parce que ceci serait nier la parole de la victime. Je ne peux pas donner ma version, parce que ce serait la revictimiser (j’ai écrit des choses, mais jamais ce qui est passé).  Je ne comprends pas l’accusation : mais il y a toute une énorme pression pour me considérer coupable. Il faut que je suis coupable : moi-même j’ai essayé de m’auto-inculper, mais je ne peux pas m’inculper de quelque chose que, si je ne peux pas dire que je suis innocent, je ne comprends pas.

Puis, on m’attribue pas seulement ce crime, mais plains d’autres et des crimes encore plus horribles : j’ai passé d’avoir une plainte par viol (par des faits… je ne l’ai pas obligé à dormir avec moi, nous n’avons pas baisé) à être considéré, par  quelques-uns, un violeur en série ou même un pédophile.

Je ne peux pas me défendre parce que la police ne m’a pas contacté pendant tout ce temps (finalement, il y a 15 jours j’ai été appelé déclarer) [plainte d’aout 2011, premier contact de la police en octobre 2013, première déclaration sans advocat en janvier 2014]. Il faut dire que la « victime » (et pas seulement) s’est bien occupée de le faire publique.

En plus, quand j’ai été arrêté il y a une année par achat de haschisch (4,5 grammes) la police a contacté mon travail pour informer mes patrons – ils ont été convoqués au commissariat : alors, je crains que cette police, même qu’elle ne m’a pas contacté, puisse avoir diffusé cette autre accusation. Je ne fais pas trop de confiance à la police. Il me parait incroyable qu’il y ait une accusation de cette gravité sur moi et que la police ne fasse rien : incroyable.

Je n’ai pas les paroles pour vous expliquer comment je me sens depuis des années : je me sens presque en prison ou pire. Je suis étranger en France, je n’ai pas trop d’appuis. J’ai un travail de nuit, qui peut comporter des troubles psychologiques – en spécial dans ces circonstances – j’ai eu plein d’heures pour me bruler la tête ; un travail qui favorise l’isolement, en plus de la plainte. Pendant ce temps j’ai récupéré des souvenirs oubliés des violences pendant mon enfance – mais j’ai dû passer seul pour tout ceci, en face l’incompression et l’exclusion de la foule. J’ai perdu des amitiés et plein de contacts. Je me suis isolé. J’ai quitté le doctorat. Dans ces circonstances, ne parlons pas de draguer…

J’ai considéré même de me déclarer coupable à la con – seulement pour que tout ceci finisse.

Pourquoi ceci arrive ? C’est normal ? J’ai des raisons pour méfier des institutions ? Quel est le but ? M’effondrer ? Que je me suicide ? Vous avez fracassé.

Par ailleurs, je regarde aujourd’hui cet article du Monde sur la délinquance. Ils ne disent rien sur les viols et les agressions sexuelles – machistes de merde. Et les féministes ferment la gueule.

En fin, quoi dire ? Imaginez-vous qu’à la fin cette plainte n’a rien à voir avec un viol et que j’ai été accusé d’une chose qui n’est pas vraie, quand, au même temps, moi je suis une vraie victime ?

Je sais que si c’est le cas, personne ne va rien dire, personne ne  va pas bouger un doigt. On va m’effacer, comme toujours.

Advertisements

One thought on “What’s going on?

  1. Retroenllaç: Droit à réponse, Anne-Cécile Mailfert | Contes de l'exili

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s