La prostitution est un symptôme, pas la cause

Dans notre société les hommes, la plupart des hommes vivent dans un état de frustration et manque sexuelle permanente. C’est le résultat nécessaire d’une société qui encourage la sexualité des hommes et réprime celle des femmes.

Les hommes n’aiment pas l’accepter, parce que dire qu’on est en situation de manque sexuelle est vu socialement dénigrant pour un homme : l’homme réussit baise toujours qu’il veut, il a plein de candidates et si non il drague la femme qu’il veut. L’homme fracassé non.

C’est évident, ce n’est qu’un mensonge ; le résultat contraire est la norme et c’est un produit social normal qu’il soit ainsi. Les hommes sont des menteurs et ils aiment bien se présenter comme des dragueurs (pression sociale). Aucun homme ne veut pas se présenter comme un « con ».

Étant donné la restriction générale, si un homme veut baiser il doit toujours compéter avec des autres hommes (de ceci, en partie, l’importance de le statut social pour la baise ; oui, en général les hommes sont machistes et les femmes sont aliénées qui « font la pute » ; les hommes ont tendance à acheter les femmes avec argent ou d’autres et les femmes à utiliser la restriction de la sexualité comme une variable de négociation).

[Autre raison pour laquelle j’ai été client : pour ne pas vivre la sexualité comme une compétition].

En fin, dans ce contexte et même que j’accepte qu’il y plein de facteurs qui peuvent amener une femme se prostituer, il n’est pas surprenant qu’il y a des femmes lesquelles, en regardant les autres sources de revenu et l’écart de désir sexuel structurel entre les hommes et les femmes, font sont revenu à partir du désir sexuel non accompli des hommes et les majeurs revenus que les hommes ont en général.

Je ne les traiterais pas de malades ou stupides ou plein d’autres considérations dénigrantes.

Ces femmes mettent aussi en évidence l’absurdité de la sexualité dans nos sociétés. Il y a des femmes qui les haïssent [pardon, qui veulent sauver ces malades handicapées] parce que les prostituées mettent en évidence la soumission et la merde de sexualité qu’elles ont.

Advertisements

One thought on “La prostitution est un symptôme, pas la cause

  1. Retroenllaç: Índice-resumen de textos sobre el sistema capitalista-patriarcal | Contes de l'exili

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s