Qu’est-ce que le féminisme a fait pour moi ? (ironie)

Qu’est-ce que le féminisme (ou quelques femmes) ont fait pour moi ?

  1. Nier ou minimiser pendant des années, pendant toute m’adolescence et jusqu’à l’actualité, le fait que je peux être une victime d’une agression sexuelle et de la prostitution. Contribuer au fait que je le l’oublie.
  2. Me faire vivre avec culpabilité m’agression sexuelle, car étant une chose qui n’arrive aux femmes, je l’ai intériorisé avec la culpabilité, sans le pouvoir rationaliser.
  3. Me faire croire, de très jeune âge, que je suis un criminel potentiel : un agresseur, un violeur, un prostitueur, un assassin. C’est le message que les enfants-homme reçoivent pendant toute la croissance. Elles ne se contentent pas de s’en foutre complètement des agressions que j’ai subi, je suis inexistant pour elles ; en plus, elles m’en font coupable. Je suis un homme ; je ne suis pas une victime. Je suis un agresseur.
  4. Il est dit que les enfants qui commencent avant la puberté peuvent être plus facilement victimes d’agressions sexuelles. D’autre part, ces enfants commencent à ressentir avant que les autres les peurs et les préjugés que les femmes et les filles jettent sur eux, à cause de son physique.
  5. Les femmes, les féministes (aliénées aussi), ne pas seulement ont effacé le fait que j’étais une victime, en plus, à cause de ses préjugés (à cause de mon physique, mes opinions et ma manque d’accord) m’ont signalé comme un homme qui est ou va être probablement un agresseur : d’aujourd’hui jusqu’à la fin de ses jours.
  6. Me faire vivre avec culpabilité m’orientation sexuelle. Les hommes hétérosexuels sont vus comme ceux qui sont les agressifs, les criminels et ils sont épargnés des violences sexuelles. Donc, je ne peux pas me reconnaitre comme victime, je dois me reconnaitre comme agresseur.
  7. Me pousser vers une orientation sexuelle qui n’est pas la mienne. Étant donné que les hommes homosexuels, oui, ils sont conçus comme possibles victimes, elles ont fait et continuent à faire une pression continue pour que je me définis comme homosexuel, même que ce n’est pas m’orientation sexuelle, mais celle de mon agresseur.
  8.  On voit bien alors, que la plupart des féministes s’en fichent des victimes. Elles ne s’occupent de l’orientation sexuelle : «  Tu es hétéro, tu es agresseur. Tu es homo, alors tu es victime ». Voilà son argument !
  9. Associer quelques-uns de mes comportements et points de vue à l’homosexualité, montrant bien le fait qu’elles sont incapables de s’apercevoir ma façon de voir m’orientation sexuelle, que je définis plutôt d’hétérosexuelle.

En conclusion : je pourrais aller jusqu’à au point de dire : elles sont en train d’essayer que je me suicide depuis que je suis un adolescent. Elles le font de façon inconsciente, sans rien savoir, bien sûr ; les idiotes !

Peut-être elles seraient contentes : un homme hétéro de moins ! On va le fêter ! En plus il a bcp de poil et il est bizarre : il est un agresseur, c’est sûr !

Vous pouvez continuer à l’essayer. J’ai déjà l’habitude. Je ne vais pas me suicider.

Alors, vous pouvez venir me tuer directement.

 

Advertisements

One thought on “Qu’est-ce que le féminisme a fait pour moi ? (ironie)

  1. Retroenllaç: Índice-resumen de textos sobre el sistema capitalista-patriarcal | Contes de l'exili

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s